Les valeurs bancaires sont des actions qui sont particulièrement sensibles aux variations de taux et aux conditions de refinancement sur les marchés de capitaux. La crise de trésorerie des banques au cours de l’année 2008 aura mis en évidence les risques de défaillance associés aux banques et au système bancaire en général.

Les créances des banques, mais aussi les dettes qu’elles souscrivent, sont fortement corrélées aux hausses et aux baisses des taux sur le marché monétaire et sur le marché obligataire.

Par ailleurs, les banques sont des intermédiaires fortement investis sur les titres des dettes d’États considérés, il y a quelques années, comme peu risqués et désormais au cœur de la tourmente sur les marchés avec, par ricochet, un impact fortement négatif sur les valeurs bancaires.

Les valeurs bancaires sont également sensibles à l’environnement économique puisqu’un ralentissement de la croissance entraine fréquemment une diminution du volume futur des crédits distribués et une augmentation des risques de défaillance des emprunteurs.

La conjoncture actuelle des marchés actions, a eu pour conséquence de faire fortement baisser les valorisations de l’ensemble des valeurs bancaires, du fait notamment, de l’augmentation des risques de défaillance d’un certain nombre d’États. La conséquence a été de ramener la valorisation (avec des PER à 5 ou 6) des valeurs bancaires à des niveaux pouvant apparaitre attractifs pour un certain nombre d’investisseurs mais avec une élévation certaine du risque.

Fermer le menu
Investir en Bourse SANS être un Expert
Trading Automatique

Vous souhaitez investir mais l’aspect technique vous freine ?